“À la fin de votre message…”

“… vous pourrez le modifier en tapant 1”.

Combien de millions d’euros ces petites phrases qui prolongent la communication ont-elles fait gagner aux opérateurs téléphoniques mobiles ?

S’ils avaient ne serait-ce que le moindre petit soupçon d’honnêteté, ne devraient-ils pas étudier les statistiques d’utilisation de cette fonction (ré-enregistrement du message), se rendre compte que seuls quelques pourcents de clients l’utilisent (au mieux !) et cesser de faire payer les quatre-vingt-dix-et-quelques pourcents d’autres ? Je rêve, sans doute.

À quand une pétition ? Un boycott ? Google Voice, Free, dépêchez-vous !